Le Tonnara de Pizzo

La mer de Pizzo est célèbre pour sa richesse depuis l’antiquité. Les nouvelles datant de la pêche au thon longeant la côte napitina remontent aux deuxièmes moitiés des années 400 et 500, depuis que le duc Monteleone fut nommé titulaire du droit de pêche de la madrague de la marine de Bivona, mais surtout grâce à l’activité de la plus importante madrague de Pizzo qui appartenait depuis très longtemps à la famille Gagliardi. À Pizzo, il y avait deux madragues, une appelée « tonnara grande » ou « tonnara d’a Praja », et l’autre « tonnara piccola » ou « da Gurna ». Le système de pêche des thons a été importé des arabes dans les années 1000, basées sur la stabilité des filets qui flottaient dans l’eau et barraient le passage aux thons le long de leur trajectoire, et par conséquent, étaient attrappés à l’intérieur de « chambres » construites de filets de corde appelés « gutamo ». La madrague traditionnelle a été remplacée par des flottes pêcheresses provenant d’autres régions, munies d’appareillage moderne, des sortes de radars qui favorisaient l’individualisation des bancs de poissons. Les nouveaux navires appelés « madragues volantes » ont révolutionné la vieille méthode de capturation des thons, qui, une fois détectés par les radars, étaient encerclés et serrés jusqu’à être étouffés; ce n’était pas le thon qui allait à la madrague, mais l’homme qui provoquait la pêche organisée. L’activité de la madrague de Pizzo s’est arrêtée en 1963. Elle a clôturé la saison avec seulement 12 thons, ce qui a donné la possibilité aux nouvelles méthodes de se développer.